ONU Habitat Université de Montréal RESAUD

18 octobre 2016 Habitat III - Quito (Équateur) Side event RESAUD-IFDD Initiatives pour des villes durables: Stratégies et politiques urbaines pour mettre en oeuvre le Nouvel Agenda Urbain. Le cas de l’Afrique francophone

Ce side event organisé conjointement par RESAUD et l'institut de la Francophonie pour le développement Durable s'est donné pour objectifs de présenter les initiatives mises en œuvre pour des villes durables en Afrique francophone et de montrer comment l'IFDD et RESAUD appuient les élus et les décideurs nationaux, régionaux et municipaux dans leur volonté d'agir pour gérer durablement leurs villes.

L'IFDD, comme organe subsidiaire de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a présenté son Initiative Francophone pour des Villes Durables (IFVD). La ville de Bassam bénéficie du premier projet pilote : Bassam Ville Durable de la Francophonie ; projet pilote basé sur la mise en œuvre d'actions à impact rapide (AIR).

La présentation de RESAUD s'inscrit dans la continuité de son premier side event présenté en avril 2015 à Nairobi (Siège d'ONU Habitat - Kenya) lors de la deuxième Conférence préparatoire d'Habitat III qui avait porté sur le leadership des gouvernements d'Afrique francophone alliés avec leurs universités dans l'élaboration du Nouvel Agenda Urbain. Le Nouvel Agenda urbain est désormais adopté et sa mise en œuvre débute. Cette fois RESAUD a centré sa présentation sur l'aide à l'action. RESAUD a présenté sa task force francophone : Campus Montréal (Université de Montréal – École polytechnique) (Montréal- Canada) ; ONU Habitat (Nairobi – Kenya) ; Université Cheikh Anta Diop (Dakar – Sénégal) ; Université de Ouagadougou (Ouagadougou – Burkina Faso). Université Félix Houphouët Boigny (Abidjan – Côte-d'Ivoire) ; Université de Yaoundé (Yaoundé – Cameroun) ; Task Force dont la mission est de réduire l'insécurité des établissements humains des villes d'Afrique francophone en renforçant la capacité de gouvernements locaux à prendre des décisions éclairées par des preuves. RESAUD a détaillé le soutien logistique qu'il apporte aux gouvernements locaux qui en font la demande pour : construire, implanter des solutions innovantes et pragmatiques à leurs problèmes urbains spécifiques, les évaluer et tirer des enseignements de ce qui marche ou ne marche pas et pourquoi.

IFDD et RESAUD ont souligné le rôle essentiel des collaborations entre les gouvernements, le secteur privé et la société civile (IFDD) et les partenariats contractuels entre universités et gouvernements locaux (RESAUD).

Les participants ont soulevé les points suivants:

IFDD

  • Faire ressortir l'aspect « Genre » dans le cadre de l'IFVD.
  • Éviter d'opposer les élus locaux qui veulent pouvoir mieux décider de leurs 
politiques d'action et les gouvernements qui financent les budgets de la ville. La collaboration entre les différents paliers de gouvernements est une condition sine qua non de la réussite du Nouvel Agenda Urbain.
  • Mieux valoriser des actions déjà en cours dans les villes, mais qui ne sont pas répertoriées sous « l'étiquette du développement durable ». Par exemple, la culture maraichère urbaine est « seulement » perçue dans les pays d'Afrique francophone comme un moyen de revenu de subsistance, plutôt qu'une action qui contribue au développement durable des villes, sur les 
plans social, économique et environnemental.
  • Mettre suffisamment à contribution le secteur privé dans les initiatives.
  • Examiner la similitude des concepts de ville durable appliqués aux villes d'Afrique et aux villes d'Amérique latine.
  • Établir un cadre de collaboration avec certaines agences de développement municipal, pour mutualiser leurs bonnes pratiques existantes et développer des A.I.R. (comme par exemple : drainage des eaux pluviales, mise en systèmes d'information géographique (SIG)).
  • Accompagner les acteurs de la planification, notamment dans l'élaboration de schémas directeurs ou de documents d'urbanisme. Par exemple : pour le projet Bassam Ville Durable, un Agenda 21 Local va être mis en place, avec le soutien de l'IFDD.

RESAUD

  • « La notion de ville durable est mal cernée, mal quantifiée dans les capitales africaines. » (Architecte et urbaniste malien).
La vision d'une ville durable est encore trop floue pour les élus et décideurs politiques ; ce qui constitue une sérieuse limite pour mettre en œuvre efficacement le Nouvel Agenda urbain dans toutes les villes et surtout pour les villes de forte croissance démographique.
  • Les gouvernements (toutes échelles de gouvernements) ne manquent pas de volonté pour agir mais manquent de connaissances sur comment s'y prendre.
  • La communication et l'échange d'informations entre tous les acteurs - les autorités locales, les praticiens, le secteur privé et les universités - sur les interventions qui se font ailleurs, sur ce qui marche ou ne marche pas doit impérativement être renforcée.
  • La recherche-action (collecte de données fiables, évaluation de processus et évaluation d'impact d'interventions pilotes) facilitée par la coopération universitaire nord-sud et sud-sud est un support essentiel pour les gouvernements des villes.
  • Les autorités locales et leurs administrations ont besoin d'outils et de technologies spécifiques (diagnostics des insécurités, négociation, collaboration et médiation avec les communautés et les acteurs privés, gestion, planification, gestion des systèmes socio – techniques – énergie, eau, infrastructures - face aux risques environnementaux) que les universités et les instituts de recherche (dont la Task Force RESAUD) peuvent développer et adapter au contexte de chaque ville.
  • Le modèle de partenariat RESAUD (université du Sud-villes du Sud avec le support logistique d'universités du Nord et d'ONU Habitat) pour l'Afrique francophone devrait être élargi ailleurs sur le continent et dans d'autres régions du monde.

Recommandations
IFDD 


  • Intensifier la diffusion des outils de l'IFVD auprès des acteurs qui s'occupent des problématiques du genre.
  • Bâtir un plaidoyer pour promouvoir le dialogue et la collaboration entre les différents niveaux de gouvernement (locaux, régionaux et nationaux).
  • Mettre à contribution la plateforme IFVD des bonnes pratiques pour mieux valoriser des actions déjà en cours dans certaines villes francophones, notamment les initiatives des agences de développement municipal.
  • Reconnaître le secteur privé local comme source de partenariat stratégique, technique et financier des initiatives.

RESAUD

  • Créer un binôme de coopération ville-université pour transformer les villes africaines dans la durée.
  • Organiser et mobiliser les élus et décideurs publics francophones sur les questions urbaines pertinentes au niveau local.
  • Initier et mobiliser une coopération triangulaire SUD-SUD et SUD-NORD et NORD-SUD.
  • Appuyer les villes francophones d'Afrique dans la collecte et l'analyse des données sur leurs 
villes.
  • Mobiliser le financement conséquent pour mettre en œuvre des projets identifiés par les villes 
en partenariat avec leurs Universités.
  • RESAUD et ONU-Habitat : Renforcer le dispositif d'échanges et de recherche-action visant les villes africaines qui ont tant besoin de s'engager résolument sur la voie du développement durable.

Résultats

  • La Ville de Montréal a annoncé sa volonté d'établir une collaboration avec RESAUD.
  • Plusieurs participants, Représentants de Gouvernements nationaux de pays d'Afrique francophone (Mali, Madagascar, Togo, Gabon, Guinée, Tchad et Comores) ont émis le 
souhait d'avoir les mêmes initiatives (IFVD et RESAUD) pour leurs villes.
  • ONU Habitat, en la personne du Directeur des programmes a renouvelé son entente 
d'association à l'initiative RESAUD.

Discours de Raf Tuts Directeur des Programmes d'ONU Habitat [PDF 42 Ko]

Présentation de Michel Max Raynaud (co-fondateur et Directeur de RESAUD) [PDF 1,3 Mb]

 

                                      2016 Quito 1 600
De gauche à droite : Raf TUTS, Directeur des Programmes ONU Habitat; Mamadou KONÉ, IFDD – Organisation Internationale de la Francophonie; Michel Max RAYNAUD, Université de Montréal RESAUD; Alioune BADIANE, Président du The Urban Think Tank Africa; Remy SIETCHIPING, ONU Habitat.
   
                                      2016 Quito 2 600
                                      2016 Quito 3 600
                                      2016 Quito 4 600
   
Allez au haut de la page